Concertation sur le mésusage du médicament en France

Conseil ou avis

En cours

Assuré par Gilles-Laurent Rayssac

Le projet

Responsable du projet

Caractéristiques du projet au stade de la saisine

Pour renforcer les actions qu’elle mène au quotidien pour lutter contre l’usage inapproprié des médicaments et éviter ainsi les effets indésirables qui y sont associés, l’ANSM engage une politique publique dédiée à la prévention du mésusage et à la promotion du bon usage.

Elle sera anglée sur la prévention de l’usage non conforme, le programme de travail 2020-2022 portera en priorité sur les situations les plus à risque en ciblant l’usage intentionnel non justifié ou usage inapproprié de médicaments dans un but médical.

L’ANSM considère pour installer une prise de conscience dans la durée sur cette question de santé et de société, qu’il est nécessaire d’aller plus loin et d’appuyer son action avec une vaste concertation publique qui permette d’échanger et de confronter les différents points de vue et comportements des acteurs et utilisateurs du médicament en France.

Objectifs du projet selon la personne responsable

Soumettre à la concertation une série d’actions afin de modifier les pratiques et les usages (modification d’accès à certaine classe de médicament, mise en place d’outils pratiques à destination des professionnels de santé et des patients (notamment des outils pour faciliter la consultation), action de communication, intégration dans les programmes scolaires…

Mission de conseil

Assurée par

Gilles-Laurent Rayssac

Calendrier de la procédure

  • 13 janvier 2021

    la CNDP désigne Gilles-Laurent RAYSSAC garant de la mission de conseil

  • 4 janvier 2021

    l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) saisit la CNDP

Documents de la procédure

  • Publié le 26/03/2021
  • Date de dernière mise à jour : 14/06/2021