Vous êtes ici

 

Formation des futurs décideurs (Public et Privé) au débat public

3 étudiants
Dans le cadre du colloque international "Le citoyen et la décision publique. Enjeux de légitimité et d'efficacité" des 16 et 17 juin 2014, la CNDP a sollicité des étudiants d’origines disciplinaires différentes pour souligner ce qui à leur yeux constituent les grands enjeux des plénières et des tables rondes. Voici leurs contributions.

Dans un contexte particulier que certains qualifient de « crise de la représentation », la défiance vis-à-vis des institutions représentatives n’a jamais semblé aussi forte. Il apparaît dès lors plus qu’urgent de repenser les moyens de requalifier ce lien entre gouvernants et gouvernés. Nombreux sont ceux qui plaident aujourd’hui pour la reconnaissance d’une expertise citoyenne, et enjoignent les administrations à repenser la place des citoyens dans les processus décisionnels. La crise démocratique actuelle repose donc, avec acuité, le problème de l’adéquation entre la vision du monde des élites et celle des citoyens. L’une des pistes privilégiées pour faire naître de la confiance passe par l’instauration d’une nouvelle forme de gouvernance dans laquelle les citoyens peuvent s’emparer des problématiques d’intérêt général et co-construire les solutions avec les acteurs classiques de la décision.

Pour autant, sans volonté des élites de construire une véritable culture de la participation, l’ambition restera un vœu pieux. Face à ce mouvement bottom-up qui ébranle les bases éthiques et philosophiques des acteurs publics et privés, ceux-ci doivent nécessairement se repenser pour être en mesure de répondre à ces attentes de plus en plus fortes. Comment les décideurs publics et privés peuvent-ils accompagner ce mouvement ? Sans doute cela passe-t-il par la diffusion au sein même de nos grandes écoles d’administration, d’ingénieurs, de commerce ou encore nos universités, lieux de socialisation des futurs décideurs, d’une sensibilisation à ces nouvelles problématiques. Il apparaît nécessaire que soit prévu dans la formation des futurs décideurs une familiarisation à cette irruption de la parole citoyenne qui vient reconfigurer en son cœur le processus décisionnel.

Comment sortir des conceptions verticales et top-down des processus décisionnels ? Les décideurs publics et privés accepteront-ils de voir leur expertise remise en cause par les citoyens ? Comment faire en sorte que se diffuse une culture du dialogue et de la participation, de telle sorte que les décisions s’en trouvent renforcées et légitimées ? Quels dispositifs de formation spécifiques, intégrables aux cursus universitaires et des grandes écoles, peuvent être mis en œuvre pour la réalisation de cet objectif ? Quels obstacles devra-t-on surmonter pour que cette culture de la participation, véritable pivot d’un renouveau démocratique, diffuse dans la société toute entière ?

Des formations nouvelles ont désormais vu le jour dans les grandes écoles d’ingénieur et dans les universités. Elles initient les futurs décideurs à la législation déjà conséquente dans le domaine de l’urbanisme et de l’environnement en particulier, qui rend obligatoire l’organisation de concertations et de débats publics. Mais faute d’une culture de la participation adaptée, celles-ci peuvent donner lieu à toutes sortes d’interprétations et d’instrumentalisation.

Il devient urgent de développer ces enseignements, de les faires mieux connaître au sein de la conférence des grandes écoles, du réseau Ingénium, et de la Conférence des présidents d’université afin que collectivement, les futurs décideurs soient sensibilisés à la nécessaire participation citoyenne à la prise de décision.


William Paterson, Yohan Barres, Assad Ferguene
Etudiants

Commentez cette publication (0 Commentaires)

Add comment

Rich text

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br> <p>
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.
6 + 14 = Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.