Clarification des controverses techniques

La démarche de «clarification des controverses» vise à apporter au public non spécialiste, mais soucieux de disposer d’une bonne information technique, les éléments permettant de comprendre les principaux arguments exprimés par différents experts dans le cadre du débat «Nouveaux réacteurs nucléaires et projet Penly».

Cette démarche a été initiée par l’équipe du débat public.

Quatorze établissements, entreprises ou associations participant de longue date aux débats internes techniques du secteur nucléaire et représentant des points de vue différents, ont été invités à participer au choix des questions et à participer à la démarche : l’ACRO, l’ANCCLI, l’ANDRA, le CEA, le CNRS, la CRIIRAD, EDF, FNE, Global Chance, Greenpeace, le GSIEN, NegaWatt, ORANO et la SFEN.

Huit d'entre elles ont finalement choisi d'y participer activement : l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), Centre National pour la Recherche Scientifique (CNRS), EDF, France Nature Environnement (FNE), Global Chance, Greenpeace, Orano et la Société Française d’énergie nucléaire (SFEN). 

Etape 1 : identifier les questions controversées

La préparation de cette démarche a fait apparaître sept thèmes principaux de controverse technique, validés par les parties prenantes.

  1. Pourquoi lancer la construction de nouveaux réacteurs nucléaires ?
  2. Pourquoi lancer la construction de nouvelles centrales nucléaires sous la forme d’un programme de réacteurs identiques ?
  3. Le programme de réacteurs EPR 2 prend-il en compte le retour d’expérience de la construction des EPR et de l’exploitation des réacteurs de deuxième génération ?
  4. Est-ce que l'EPR 2 est le bon choix de réacteur ?
  5. Quel est l’impact du programme de nouveaux réacteurs sur le « cycle du combustible » et la gestion des déchets ?
  6. La vulnérabilité des réacteurs nucléaires prévus au programme face aux effets du changement climatique est-elle suffisamment réduite ?
  7. La vulnérabilité des réacteurs nucléaires prévus au programme face aux risques sociétaux (attentats, malveillance) ou géopolitiques (guerres) est-elle suffisamment réduite ?

Etape 2 : recueillir les arguments

Sur chaque question, les participants ont pu présenter par écrit sous un format normalisé leurs réponses argumentées, puis leurs contre-arguments face aux réponses argumentées différentes proposées par d'autres.

Cette étape s’est déroulée en trois phases :

  • Phase 1 : Premier dépôt de contribution.
  • Phase 2 : Réponse par un autre intervenant à un déposant de la phase 1.
  • Phase 3 : Le cas échéant, réponse complémentaire du déposant initial aux argumentations déposées en phase 2 sur sa contribution.

Etape 3 : état des lieux synthétique

L’équipe du débat a ensuite établi, question par question, l'état des lieux synthétique des enjeux de la question et des arguments en présence, sans jamais chercher d'arbitrage entre les points de vue différents en présence, qu'il s'agit ici de décrire pour rendre compréhensibles les différences de points de vue. Ce document de synthèse a ensuite été soumis à relecture par tous les participants, pour s'assurer de l'absence d'erreur dans la présentation de leurs arguments.

 Vous trouverez ici les documents complets des étapes de cet exercice de clarification des controverses (fiches d'arguments et contre-arguments, par question et par participant) ainsi que sa synthèse.

  • Publié le 25/11/2022
  • Date de dernière mise à jour : 28/11/2022