Les acteurs de la participation

Le responsable de projet débat avec le public et toutes les parties prenantes qui le souhaitent. La CNDP veille à ce que tous les publics, y compris les plus éloignés, puissent être informés et participer. Elle noue en outre des partenariats avec un réseau d’institutions très actives en matière de développement de la culture de la participation.

Les participant.e.s au débat

Le débat concerne un projet, un plan ou un programme porté par un responsable public ou privé. Celui-ci le met en débat le plus tôt possible. Il peut s’agir de l’Etat, de collectivités publiques, d’entreprises privées ou publiques, ...

La participation du public doit être est aussi large que possible et viser tous les publics :

  • les individus qu’ils soient directement ou indirectement concernés par le projet ou le plan (cela peut concerner des étudiants, des actifs, des retraités, des personnes sans emploi, des riverains ou des personnes éloignées)
  • les personnes morales (Etat, institutions, associations, partis politiques, organismes), qui représentent chacune des intérêts différents (chambres consulaires pour l’activité économiques, associations environnementales, syndicats professionnels)
  • les élus (locaux, parlementaires)

La CNDP adapte les modalités de participation aux usages des différents publics afin de leur permettre de participer au débat, c’est-à-dire échanger et confronter leurs arguments.

Voir les méthodes et outils pour débattre

Le rôle de la CNDP est de s’assurer que personne n’est traité différemment en raison de son titre, de sa fonction ou de son statut.

L’inclusion de tous les publics

Il s’agit de pratiquer une forme de rééquilibrage pour laisser la place et donner la parole à celles et ceux qui ne la prendraient pas spontanément. Ce n’est que de cette manière qu’il sera possible de connaître la diversité des avis existants.

Rendre le débat accessible et ouvert à toutes et tous exige une attention toute particulière aux personnes les plus fragiles, les plus éloignées de la décision et de l’information qui considèrent souvent, à tort, que leur avis n’est pas légitime ou ne sera pas écouté.

Voir les valeurs de la CNDP

Les partenaires de la CNDP

Pour remplir ses missions et en tant qu’autorité de référence en matière de débat public, la CNDP est insérée au sein de réseaux de partenaires comprenant des institutions, des organismes professionnels, des chercheurs et des entreprises œuvrant pour le développement de la culture de la participation du public.

La CNDP collabore ainsi avec des institutions internationales très impliquées dans la participation du public :

Elle a noué des partenariats structurant avec les acteurs impliqués dans le développement de la participation du public :

 

  • Publié le 31/03/2021
  • Date de dernière mise à jour : 09/06/2021

À lire aussi

  • 31 mars 2021

    CNDP, une entité indépendante

    La CNDP est l’autorité indépendante garante du droit à l’information et à la participation du public sur l’élaboration des projets et des politiques publiques ayant un impact sur l’environnement.

    • Vie de l'institution

    5 avril 2021

    Vous êtes responsable de projet

    La CNDP accompagne, conseille et guide les responsables de projet dans les dispositifs participatifs qu’ils souhaitent ou doivent mettre en place, conformément au code de l’environnement. Elle participe ainsi à améliorer la qualité des dispositifs participatifs et veille au droit individuel à la participation, de niveau constitutionnel.

    • Vie de l'institution

    5 avril 2021

    Nous saisir

    Retrouvez ici toutes les informations nécessaires pour saisir la CNDP que vous soyez responsable de projet, plan ou programme, citoyen, association ou élu.

    • Vie de l'institution

    31 mars 2021

    Organisation de la CNDP

    La CNDP est constituée de 25 membres et sa composition assure son indépendance. Elle rend des décisions et s'appuie sur une équipe permanente de 10 salarié.e.s et 350 collaborateurs et collaboratrices, garant.e.s de la concertation, équipes en charge de l’organisation des débats publics et délégué.e.s de région.