Les « Mardis de la mer en débat », retour sur le 2ème webinaire du 6 février 2024 !

Le 6 février dernier, le deuxième webinaire des « Mardis de la mer en débat » portait sur « La mer et le changement climatique : quelles interdépendances ? ».

Mardi 6 février 2024, le deuxième webinaire du rendez-vous des « Mardis de la mer en débat » portait sur la thématique suivante « La mer et le changement climatique : quelles interdépendances ? ». Pour introduire ce sujet, plusieurs intervenant.e.s étaient présent.e.s :

  • Sylvie Dufour, Directrice de recherche émérite au CNRS et chargée de mission « mer » au Muséum national d’histoire naturelle
  • Guillaume Massé, Chargé de recherche au CNRS et chef de la station marine du Muséum national d’histoire naturelle à Concarneau
  • Théophile Bongarts, Responsable du pôle « adaptation côtière » au sein de la Plateforme Océan et Climat
  • Gaël Perrochon, Chargé de mission « risques littoraux » au GIP Littoral de Nouvelle-Aquitaine
  • Brigitte Garret, Membre du Panel Action Littoral Plus
  • Olivier Bonnaud, Membre du Panel Action Littoral Plus

160 personnes étaient connectées au webinaire, qui a débuté par une présentation des enjeux sur les liens qui existent entre l’état de la mer et le réchauffement climatique.

En résumé, les intervenant.e.s ont fait les constats suivants sur le sujet des interdépendances entre mer et changement climatique :

L’océan protège la vie humaine sur Terre de différentes manières : il a une très forte capacité d’absorption de la chaleur. Dans le contexte du réchauffement climatique, on estime qu’aujourd’hui, l’océan absorbe jusqu’à 90% du surplus de chaleur émis par les activités humaines.

Pour les intervenant.e.s, l’océan a un donc un rôle majeur dans la préservation de l’équilibre climatique sur Terre. Or, l’absorption du surplus de chaleur par l’océan conduit à un réchauffement de l’océan, qui met en péril la surivie et le bien être de la vie marine.

Les recommandations des intervenant.e.s sont unanimes : il faut développer urgemment des modes de vie sobres, réduire la destruction de la vie marine et des côtes, réduire les pollutions terrestres et renforcer les zones de protection des aires marines afin de préserver l’état de l’océan et de de garantir sa fonction d’absorption des émissions de CO2.

Le webinaire a continué par un temps d’échanges, de débats et de réflexions collectives en petits groupes. Les participants ont pu exprimé leur avis, leurs questionnements et proposer leurs recommandations et réagir aux questions suivantes :

  • Comment agir pour que la mer continue à atténuer le changement climatique ?
  • Quelles priorités face aux effets du changement climatique sur la mer et le littoral ?
  • Comment allons-nous nous adapter à la submersion marine et au recul du trait de côte ?

Parmi les recommandations phares issues des échanges en petits groupes :

  • Mettre en œuvre les recommandations issues des études scientifiques actuellement disponibles
  • Donner une part active au citoyen dans la connaissance des effets du changement climatique et leur permettre d’être partie prenante dans les structures de réflexion et de prise de décision
  • Réguler les activités de pêche industrielle et stopper la surpêche
  • Donner la priorité aux actions et projets respectueux des objectifs de décarbonation des activités humaines

Pour consulter le support projeté pendant le webinaire, l’outil utilisé pour prendre en note les échanges lors du temps en petits groupes et voir le webinaire en replay, rendez-vous sur la page « les rencontres passées » !

Nous vous donnons rendez-vous le 20 février prochain pour le 3ème webinaire de ce cycle !
 

  • Publié le 15/02/2024
  • Date de dernière mise à jour : 15/02/2024

À lire aussi

    12 avril 2024

    Ce jeudi 11 avril, la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) de Nouvelle-Aquitaine se trouvait à Bordeaux, au lycée Gustave Eiffel, pour une rencontre d’ampleur avec les éco-délégués, Conseils de Vie Lycéennes (CVL), Conseils de Vie Collégiennes (CVC) et le Conseil Régional des Jeunes de Nouvelle-Aquitaine. Cet événement fait suite à un travail de collaboration entre la CPDP et le rectorat.

    Lire la suite