Retour sur l’escale de Nice (Menton, Lavandou, Monaco)

Dernière escale du circuit de la mer en Méditerranée, cette escale s’est déroulée du 12 au 20 mars 2023.

Le mardi 12 après-midi, l’équipe du débat était avec l’Association “Apprendre Découvrir Éduquer” à Menton. Au programme : l’Aire Marine Éducative de Menton (AME), avec les représentants de 8 classes (de la primaire au collège) des établissements de la ville de Menton. Les élèves et éco-délégués des différentes classes se sont succédés sur scène pour présenter leurs projets et leurs recommandations : informer les citoyens, collecter les déchets, en apprendre plus sur la biodiversité et leur environnement pour mieux le protéger. Après cela, les élèves ont pu échanger entre eux mais également avec des représentants de la mairie de Menton et de l’Etat, présents pour cette occasion.

Le soir même, un Bar-science « Pression Hyperbar ! » était organisé à Nice, en association avec Bleu Tomate et l’Institut OSU Pythéas (Aix-Marseille Université). Lors de cet événement, intitulé « Protéger la mer, oui, mais où ? » les débats ont été introduits par trois présentations : Aurore Asso, Conseillère métropolitaine et municipale, cheffe de projet de l'aire marine protégée de Nice, Emna Ben Lamine, Post-doctorante et Benoît Derijard, chercheur en écologie marine, tous deux au laboratoire Ecoseas de l’Université Cote d'Azur.

Le mercredi 13, un débat mobile a été organisé sur la promenade du Paillon, à la rencontre des habitants. L’après-midi même, un atelier-débat intitulé « Mieux protéger la mer pour mieux la partager » était organisé au Centre Universitaire Méditerranéen, à Nice. Deux ateliers étaient programmés en parallèle :

  • Comment renforcer la protection de la biodiversité en mer ? Dans quelles zones, avec quels moyens ?
  • Loisirs, tourisme, plaisance : la Méditerranée peut-elle survivre à ces pressions qui augmentent ? A quelles conditions ?

Les débats en table ont été nourris après des présentations et échanges avec des représentants de la Préfecture maritime, de l’université Côte d’Azur, du centre scientifique de Monaco, du parc marin de Port-Cros, des associations ADE et ASPONA, de l’accord RAMOGE, d’Accobams, Nature Dive, AGL Marine, etc.

Le jeudi 14 mars, un atelier spécifiquement dédié aux thématiques des pêches et de l'aquaculture en Méditerranée a été organisé au Lavandou. Les acteurs et citoyens ont pu débattre de l’avenir des pêches professionnelles et de loisir en Méditerranée, les techniques et modes de gestion de la ressource et la compatibilité de l'activité avec la protection forte de la biodiversité. Pour nourrir les débat, des présentations ont été effectuées par de représentants du comité départemental des pêches (Var), de l’IFREMER, de Planète Mer, des comités régionaux des pêches d’Occitanie et PACA, etc.

Enfin, le 20 mars, l’équipe du débat « la mer en débat » s’est rendu au Centre scientifique de Monaco, à l’occasion de la Monaco Ocean Week. Les présentations et débats ont été centrés sur les stratégies monégasques et des villes voisines en matière de protection de l’environnement marin et les actions internationales menées en Méditerranée. 

Avec, plus précisément, les questions suivantes : Comment concilier les usages (navigation et pêche de plaisance, impacts liés à la densité de population, etc.) et les aménagements que cela implique, avec la préservation des habitats et de la biodiversité ? Quelles expériences monégasques et voisines en matière de protection du milieu et des espèces marines ? Quelle planification à court et long termes ? Quelles actions internationales en faveur de la Méditerranée ?  Quels sont les objectifs concrètement visés ? Que peut-on en attendre ?

Pour débattre, les personnes suivantes sont intervenues au cours de la réunion : Jacqueline Gautier-Debernardi, Directrice de l’Association Monégasque de la Protection de la Nature - (AMPN), Frédérique Lorenzi, Présidente de l'Association pour la Sauvegarde de la Nature et des sites de Roquebrunes, Cap Martin, Menton et alentours, Florent Champion, Secrétaire Exécutif du Secrétariat permanent de l’Accord RAMOGE, Viola Cattani, Adjointe au secrétariat exécutif de l’accord Pelagos et Philippe Mondielli, Directeur scientifique de la Fondation Prince Albert II de Monaco.

 

  • Publié le 25/03/2024
  • Date de dernière mise à jour : 25/03/2024

À lire aussi

    12 avril 2024

    Ce jeudi 11 avril, la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) de Nouvelle-Aquitaine se trouvait à Bordeaux, au lycée Gustave Eiffel, pour une rencontre d’ampleur avec les éco-délégués, Conseils de Vie Lycéennes (CVL), Conseils de Vie Collégiennes (CVC) et le Conseil Régional des Jeunes de Nouvelle-Aquitaine. Cet événement fait suite à un travail de collaboration entre la CPDP et le rectorat.

    Lire la suite