Retour sur l'escale du bassin rochelais du 5 au 9 mars 2024

Pour la toute dernière escale de son circuit de la mer, la Commission Particulière du Débat Public de Nouvelle-Aquitaine s’est rendue sur le bassin rochelais du 5 au 9 mars 2024. Près de 400 personnes sont venues s’exprimer et contribuer à un bel exercice démocratique sur l’avenir de leur littoral.

Après avoir accueilli une exposition sur le débat, le Port Atlantique La Rochelle a démarré les festivités le mardi 05 mars en proposant à la communauté portuaire de réaliser des Fresques de La Mer en Débat, animées par les équipes du débat elles-mêmes. Dans les locaux du port, une vingtaine d’employés se sont prêtés au jeu afin de prendre conscience de tous les enjeux liés à la planification spatiale maritime. De riches échanges ont suivis concernant la place et la responsabilité de chacun dans ces organisations.

Les deux jours suivants, les 06 et 07 mars, l’équipe était installée dans le petit local de la capitainerie du Port de Plaisance de La Rochelle, place Eric Tabarly, pour des débats mobiles. Une exposition de quelques infographies du débat était proposée au public à l’extérieur afin d’apporter des éclaircissements pour certains et d’attiser la curiosité pour d’autres ! Au cours des discussions, le public a fortement exprimé avoir besoin d’une promesse de durabilité des projets éoliens et de transparence vis-à-vis de ces derniers afin d’accepter les futurs changements de leur territoire.

Le vendredi 08 mars au soir, à l’espace Encan, se tenait un atelier débat table ronde, en présence des responsables du Parc Naturel Marin (PNM) de l'estuaire de la Gironde et de la Mer des Pertuis, du Comité Départementale des Pêches Maritimes et des Elevages Marins 17, du Port Atlantique La Rochelle, de l'Association des Plaisanciers de La Rochelle (APLR), de l'association France Nature Environnement N-A, ainsi que de France Renouvelables. Là encore, les inquiétudes liées aux futurs projets éoliens furent exprimées. Finalement, le public s’est accordé sur un principe : « il faut concilier les usages et apprendre à vivre ensemble, et non les uns contre les autres ». 

Le samedi 09 mars, la suite de l’escale s’est poursuivie sur les îles de Ré et Oléron sous la forme de balades scientifiques animées par les médiateurs scientifiques Terre & Océan. Ces balades étaient l’occasion parfaite de découvrir les paysages, les pollutions des plages et ont permis de discuter très concrètement des enjeux prioritaires sur ces territoires.
Le recul du trait de côte et les pollutions plastiques, inquiètent beaucoup les locaux, avec des phénomènes de plus en plus impactant liés aux intempéries.

Pour clôturer cette semaine d’événements, le samedi 09 mars au soir, la compagnie CôTéAct proposait une séance de théâtre forum au musée maritime de La Rochelle. Quatre scénettes pertinentes, rythmées par des personnages emblématiques tels que Marie Bronzette, Louis Innov ou encore Mme Coquille, ont suscité la vocation théâtrale de quelques-un(e)s. Les jeux de scènes présentés ont permis de proposer des scenarii alternatifs et d’interroger les postures et les modes de pensées liés à la conciliation des usages, qu’ils soient individuels ou collectifs, institutionnels, politiques ou économiques.
Une belle soirée d’échanges sur des sujets sérieux, dans la bonne humeur et la rigolade !

C’est donc dans un climat apaisé que le circuit de la mer en Nouvelle-Aquitaine touche à sa fin. L’équipe du débat tient à remercier très sincèrement toutes les personnes qui ont ouvert les portes de leurs établissements pour l’organisation de ces évènements, tous les intervenants ainsi que l’ensemble des participants au cours de ces événements, tous aussi riches les uns que les autres.
 

  • Publié le 14/03/2024
  • Date de dernière mise à jour : 11/04/2024

À lire aussi

    12 avril 2024

    Ce jeudi 11 avril, la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) de Nouvelle-Aquitaine se trouvait à Bordeaux, au lycée Gustave Eiffel, pour une rencontre d’ampleur avec les éco-délégués, Conseils de Vie Lycéennes (CVL), Conseils de Vie Collégiennes (CVC) et le Conseil Régional des Jeunes de Nouvelle-Aquitaine. Cet événement fait suite à un travail de collaboration entre la CPDP et le rectorat.

    Lire la suite