Retour sur l'escale du Pays basque et sud des Landes

C’est sous la tempête Louis et une quantité de grêle rarement observée localement que l’escale du Pays basque et Sud des Landes s’est tenue les 21, 23 et 24 février derniers. Lors de cette escale, près de 350 personnes sont venues travailler, s’exprimer et débattre sur l’avenir de leur littoral.

Les festivités ont démarré le lundi 19 février au marché de Soustons, puis le mercredi 21 février sur le Port de Saint Jean de Luz avec des débats mobiles qui ont attiré plus de 200 personnes, locaux et touristes confondus. Le cœur des discussions : le retrait du trait de côte, le devenir de la petite pêche en Nouvelle Aquitaine et sur la côte Basque plus précisément, les pollutions plastiques et la qualité des eaux de la Nive, de la Nivelle, et des plages de la côte océane.

La suite de l’escale se tenait à Bayonne le vendredi 23 février, sous la forme d’un atelier-débat suivi d’une table ronde. Etaient présents autour de la table : Michel Botella, Sepanso 64, Marie Noëlle de Casamajor, Chercheure Ifremer au laboratoire Environnement Ressources Arcachon-Anglet, Jean-Yves Elissalde, Comité Interdépartemental des Pêches, Milieux et Elevages Marins 64-40, Caroline Sarrade, Directrice Littoral et Milieux naturels Communauté d’Agglomération Pays basque, Marie Zion, Animatrice du projet Houlomoteur du Pays basque et Sud des Landes et Hugo Verlomme, écrivain et journaliste.
Là encore, les inquiétudes et les problématiques locales ont été largement soulevées : la question du raccordement de la ligne à Très Haute Tension et des tracés RTE en fond marin puis qui traversent la dune, le recul du trait de côte, la pollution et les problématiques de santé publique qui entraînent la fermeture des plages l’été, ou encore le devenir de la petite pêche en souffrance sur le littoral… 

Les intempéries prenant de plus en plus d’ampleur le samedi matin, l’équipe du débat a été contrainte d’annuler la croisière scientifique sur l’Adour qui devait se tenir en début d’après-midi le samedi 24 février. Cette croisière devait être animée par les médiateurs scientifiques de Terre & Océan et devait aborder l’écosystème de l’estuaire de l’Adour, l’état écologique et la biodiversité, le risque de submersion marine, les pêches et les transports maritimes, les énergies marines renouvelables ainsi que la qualité de l’eau (eutrophisation, prolifération d’algues, etc…).

Le samedi 24 février au soir, le collectif N’ouzon Ket et les médiateurs scientifiques de Terre & Océan ont clôturé l’escale par un spectacle de théâtre conçu spécifiquement pour l’occasion, intitulé « La Même Mer », le spectacle mettait alors en scène des bretons qui se sont perdus dans le Pays basque ; un regard amusé, amusant et interactif autour de 4 histoires sur le littoral très joliment contées et reprenant la plupart des enjeux locaux.
A l’issu du spectacle, le débat n’a fait que confirmer les craintes du public déjà identifiés dans les événements précédents. Encore une fois, les questions du raccordement de la ligne à Très Haute Tension et des tracés RTE, la question de la pollution des eaux et de la fermeture des plages l’été, mais surtout des mesures à envisager ont très fortement été soulevées.

L’un des enjeux identifiés lors des trois événements et très largement ressortis concernait le caractère transfrontalier du territoire ; pour les locaux, les décisions ne doivent pas être prises sans leurs voisins espagnols car ils sont au moins autant concernés et participent largement à la dynamique du territoire.

C’est avec beaucoup d’émotions et de sérieux mais dans la convivialité que les participants ont pu s’exprimer au travers des événements proposés, toujours dans la bonne humeur et le respect de chacun. 

L’équipe du débat tient à remercier très sincèrement toutes les personnes qui ont ouvert les portes de leurs établissements pour l’organisation de ces évènements, tous les intervenants ainsi que l’ensemble des participants au cours de cette riche escale.

Pour les habitants de Charente Maritime, rendez-vous dans le bassin Rochelais la semaine prochaine dès le 6 mars et jusqu’au samedi 9 mars, pour les derniers événements du parcours de la mer en Nouvelle-Aquitaine !
 

Les photos

Crédits photos : Gaetan Leprevost - Christophe HERBRETEAU
 

  • Publié le 01/03/2024
  • Date de dernière mise à jour : 01/03/2024

À lire aussi

    12 avril 2024

    Ce jeudi 11 avril, la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) de Nouvelle-Aquitaine se trouvait à Bordeaux, au lycée Gustave Eiffel, pour une rencontre d’ampleur avec les éco-délégués, Conseils de Vie Lycéennes (CVL), Conseils de Vie Collégiennes (CVC) et le Conseil Régional des Jeunes de Nouvelle-Aquitaine. Cet événement fait suite à un travail de collaboration entre la CPDP et le rectorat.

    Lire la suite