Retour sur l’escale en Corse du Sud du 21 au 23 février 2024

Trois grands évènements ont été organisés lors de cette escale, avec la Visite débat du golfe d'Ajaccio en bateau (65 personnes), le forum-débat à Ajaccio (150 personnes) et la conférence-débat à Bonifacio (60 personnes).

Sans oublier, toujours pour cette deuxième escale en Corse après celle à Bastia, un atelier de cartographie avec des étudiants de Corte, un débat public avec des lycéens sur la navette maritime de Porticcio et un débat public mobile à la rencontre des habitantes et habitants d'Ajaccio.

La visite-débat dans le golfe d'Ajaccio, le mecredi 21 après-midi, a permis de prendre connaissance et conscience, avant d'en débattre le lendemain au palais des congrès lors du forum débat, de la complexité de la cohabitation des usages et de la diversité des enjeux liés à un site exceptionnel, tout en échangeant sur son avenir.

Le lendemain soir, lors du forum-débat d’Ajaccio, et après une rapide présentation par la CNDP de « la mer en débat », une prise de parole des représentants de l’Etat et un bref résumé de la visite-débat de la veille dans le golfe d'Ajaccio, ce fut au tour des intervenants de se présenter. Tous, avec leurs équipes, disposaient de stands dans la salle vers lesquels les participants ont pu aller à la rencontre afin de les questionner :

  • Catherine Riera a présenté la ferme aquacole de la Parata à Ajaccio du groupe Gloria Maris
  • Jean-Luc Savelli, de Qualit'Air, organisme en charge de la surveillance de la qualité de l’air sur la région Corse.
  • Thierry Hoolans de l'association de défense de la nature Passpartou, qui mobilise entre autres contre la pollution sonore sous-marine.
  • Laurence Constantin, de Global Earth Keeper, qui a pour but de renforcer les lois internationales sur la protection animale et environnementale
  • Daniel Defusco, président du Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins de Corse
  • Stefanu Venturini, représentant de la Chambre de commerce et d'industrie de Corse
  • Chistine Natali, directrice du CPIE (Centre permanent d'initiative pour l'environnement) d'Ajaccio

Après ces courtes présentations, et durant une heure, les participantes et participants ont pu déambuler de stands en stands avant de rejoindre une quinzaine de tables où – par groupes de 7 personnes – en prenant appui sur une carte du golfe d'Ajaccio et sur une carte de Corse avec les différents niveaux de protection, ils ont pu débattre autour de deux questions : « Comment atteindre le bon état écologique du Golfe d'Ajaccio ? » et « Comment articuler et mieux réguler les activités maritimes et littorales dans le golfe d'Ajaccio ? ». Ils ont pu pendant cette heure d'échanges solliciter l'expertise des intervenants qui se trouvaient dans les stands tout autour de la salle.

Le vendredi 23 février, à Bonifacio, une soixantaine de participants n'ont pas hésité à gravir près d'une centaine de marches pour rejoindre la salle Carrega, au sommet du Torrione, réplique d'une tour du moyen-âge construite sur le point culminant de la citadelle de Bonifacio. Parmi eux une quinzaine d'étudiants de Corte ayant participé, mercredi 21 février, à un atelier de cartographie.

La coopération inter-Etats et la surveillance en Méditerranée au service de la protection environnementale était l'un des sujets de cette conférence débat, avec la participation notamment de Giulio Plastina le directeur du parc national de la Maddalena venu participer à la rencontre depuis la Sardaigne.

Le thème de la conférence débat ? « La gestion des bouches de Bonifacio et la coopération inter-états

Après une présentation du contexte et des enjeux des bouches de Bonifacio par M. Orsucci, maire de Bonifacio et secrétaire général de l’ANEL, trois sessions de présentation suivies d’échanges ont été organisées :

  • Les aires marines protégées et la protection forte : quel développement et quelles modalités de la coopération inter-Etats ? Avec des interventions de M. Culioli - chef du service Espaces Protégés de l'Office de l'environnement de la Corse et de M. Plastina, directeur du Parc national de la Maddalena, en Sardaigne.
  • Les activités en mer entre la France et l’Italie : quels régulation et contrôle, surveillance et sécurité ? Avec des interventions de M. Tafani, Président du Pilotage Maritime de la Corse-du-Sud et de Mme Mermet-Lafont, Présidente de la SNSM à Bonifacio
  • Quel avenir pour Les pêche artisanales, industrielles et de loisir en Corse ? Avec une intervention de M. Culioli - chef du service Espaces Protégés de l'Office de l'environnement de la Corse et des compléments apporté par les pêcheurs de Bonifacio présents dans la salle.
  • Publié le 04/03/2024
  • Date de dernière mise à jour : 04/03/2024

À lire aussi

    12 avril 2024

    Ce jeudi 11 avril, la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) de Nouvelle-Aquitaine se trouvait à Bordeaux, au lycée Gustave Eiffel, pour une rencontre d’ampleur avec les éco-délégués, Conseils de Vie Lycéennes (CVL), Conseils de Vie Collégiennes (CVC) et le Conseil Régional des Jeunes de Nouvelle-Aquitaine. Cet événement fait suite à un travail de collaboration entre la CPDP et le rectorat.

    Lire la suite