Étude du département de la Gironde sur les gisements photovoltaïques sur sites artificialisés

Découvrez la synthèse de l’étude d’évaluation du gisement d’énergie solaire photovoltaïque sur sites artificialisés en Gironde, réalisée par les bureaux d’études Cythelia et Abies Environnement pour le compte du Conseil Départemental de la Gironde.

Afin de répondre à un argument revenu régulièrement dans le débat, la Commission a sollicité différents services de l’Etat et les collectivités locales concernant le potentiel photovoltaïque des sites artificialisés. Ces sites peuvent être des bâtiments, des parkings, des sites au sol ou des bassins.

Dans le même temps, le Département de la Gironde avait déjà commencé un travail d’approfondissement de ses connaissances des gisements potentiels d’énergie solaire sur sites artificialisés, notamment en réponse aux demandes d’acteurs souhaitant installer leurs projets sur des terrains naturels et/ou agricoles.

Un chiffre clé des conclusions de l’étude : 3.4 GWc pourrait être installés sur ces sites artificialisés en Gironde. Plusieurs limites sont toutefois rappelées dans les conclusions du document, notamment concernant les parkings et les bassins.
 

  • Publié le 07/01/2022
  • Date de dernière mise à jour : 10/01/2022

À lire aussi

    Office française de la biodiversité

    31 janvier 2022

    En réponse à la sollicitation de la CPDP relative à la connaissance des incidences des parcs solaires photovoltaïques au sol sur la biodiversité, l’Office Français de la Biodiversité dont l’UMS Patrinat et le MNHN ont réalisé une première synthèse de la littérature ou de travaux scientifiques à ce sujet, en collaboration étroite avec la LPO, le CEFE Cnrs de Montpelier et l’université Aix-Marseille.

    Lire la suite