Vous êtes ici

 

Projet d'usine de batteries électriques pour automobiles "Gigafactory" (Douvrin)

concertation préalable à venir

Caractéristiques du projet au moment de la saisine (Novembre 2020)

Projet binational d'usine de production de batteries électriques dont le développement est prévu en plusieurs phases de 2022 à 2030. Pour sa partie française, il s'agit de développer 3 chaines de production (ou "tranches") de 8GWh chacune permettant d'équiper chacune environ 150 000 voitures électriques par an, pour un investissement d'environ 500 à 600M€ par tranche.

Travaux nécessaires à la première tranche dont la sortie est souhaitée pour 2023 :

  • construction de nouveaux bâtiments destinés à accueillir les 3 lignes
  • création d’une nouvelle sous-station électrique pour raccordement à une ligne existante
  • création d’un poste de livraison
  • installation et mise en exploitation des lignes de production
  • développement du centre de recherche et développement de Bordeaux
  • développement de la tranche pilote de Nersac (Charente)

Localisation : 40 hectares, sur le site de la Française de Mécanique de Douvrin (Hauts-de-France).

Alternatives : ordre d'implantation des tranches. A débattre dans le cadre de la concertation.

Objectifs du projet selon le porteur

  • Relocalisation de la production de batteries électriques
  • Accompagner la transition industrielle du site de Douvrin, aujourd'hui spécialisé dans la production de moteurs thermiques
  • Développer un débouché "automobile" à l'expertise "batterie" de Total Saft

Maître d'ouvrage

  • Automotive Cells Company (ACC) : entreprise privée possédée par Total Saft (50%) et PSA (50%)

coût du projet

  • Environ 1,5 milliard d'euros
  • Financés pour moitié par l'Etat français, la Région et les collectivités locales

Site internet du maître d'ouvrage

Site internet de la concertation

Calendrier 

  • 2 novembre 2020 : saisine de la CNDP par le porteur de projet
  • 4 novembre 2020 : la CNDP décide de l'organisation d'une concertation préalable
  • 16 novembre 2020 : la CNDP désigne Etienne BALLAN et Anne GIRAULT garant.e.s de la concertation préalable
  • 3 février 2021 : la CNDP valide le dossier proposé par le maître d'ouvrage

Documents

Décision CNDP validant le dossier du maître d'ouvrage

Dossier de concertation

Synthèse du dossier de concertation

Débats et concertations en cours