Vous êtes ici

 

Projet de réaménagement de l'aéroport de Nantes-Atlantique

concertation préalable à venir

Contexte

  • L'aéroport de Nantes-Atlantique est le 9ème aéroport français en matière de trafic. Parmi les aéroports qui accueillent plus d'un million de passagers, Nantes-Atlantique est celui qui a affiché la plus forte croissance en 2017 avec une augmentation de 14,7% par rapport à 2016. 
  • L'avenir en exploitation commerciale de l'aéroport de Nantes-Atlantique avait été limité à la mise en service de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Les investissements avaient donc été limités au minimum. 

Objectifs 

  • Réaménager l'aéroport de Nantes-Atlantique afin de pouvoir répondre aux besoins en termes d'augmentation du trafic. 
  • Développer un aéroport à 9 millions de passagers avec un potentiel d'agrandissement à 15 millions de passagers.

Caractéristiques 

  • Un ensemble d'aérogare(s) qui pourrait être différencié en deux aérogares : une aérogare à service simplifié et une aérogare standard.
  • Une piste allongée de 800 mètres vers le Sud. Quatre variantes seront étudiées : l'allongement de la piste actuelle ; le non-allongement de la piste actuelle ; la création d'une seconde piste en V par rapport à la piste actuelle, maintenue en exploitation ; la création d'une piste transversale par rapport à la piste actuelle, maintenue en exploitation.
  • Un réseau de voies de circulation des avions adapté avec deux dégagements de piste à grande vitesse par sens d'atterrissage.
  • Des bâtiments annexes (essenciers, entretien aéronautique, caserne de pompier, bâtiments de la DGAC, etc.).
  • Des parkings pour les voitures. 

Date de mise en service envisagée 

  • 2026

Maître d'ouvrage 

  • Direction générale de l'aviation civile (DGAC)

Coût estimatif

  • Entre 400 et 500 millions d'euros

 

Calendrier 

  • 25 octobre 2018 : le directeur général de l'aviation civile saisit la CNDP 
  • 7 novembre 2018 : la CNDP décide de l'organisation d'une concertation préalable qui se déroulera sous l'égide de plusieurs garants. Mme Brigitte Fargevieille est désignée comme garante, d'autres garants seront désignés ultérieurement
  • 23 janvier 2019 : la CNDP désigne Mme Sylvie Haudebourg en tant que garante de la concertation préalable

Documents 

Débats et concertations en cours